L’arrivée des transactions financières électroniques a fortement modifié la façon dont les particuliers et entreprises gèrent leur quotidien. Parmi ces innovations, le chèque électronique a le vent en poupe en raison de son mode de fonctionnement simple, rapide et de ses atouts incomparables aux chèques papier. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur le fonctionnement du chèque électronique et quand en faire usage.

Que retenir sur un chèque électronique ?


Communément appelé « e-chèque » ou encore « prélèvement automatique ACH (Automated Clearing House) », le chèque électronique est tout simplement la version numérique du chèque papier traditionnel. Plutôt que d’être rédigé à la main et traité physiquement, le chèque numérique est créé, signé et transféré entre les parties impliquées dans une transaction. Tout comme le chèque papier, le chèque électronique permet donc d’envoyer des fonds du compte courant d’un client vers le compte d’un commerçant.

Le chèque électronique est aussi utilisé pour payer des biens et services en ligne. Vous pouvez alors vous en servir aisément pour acheter des produits ou articles sur des plateformes virtuelles. Ou bien, pour jouer aux jeux de hasard et d’argent via la plateforme https://www.casinosenlignecanada.ca/echeck.html, le site qui regroupe pour vous les meilleurs casinos qui acceptent les chèques électroniques. Cela vous permettra de profiter amplement des multiples avantages des chèques numériques tout en vous divertissant.

Comment fonctionne un chèque électronique ?

Le caractère électronique de l’e-chèque rend son processus plus simple, plus rapide et plus efficient que le chèque papier. Son fonctionnement se déroule en plusieurs étapes fluides et faciles à appréhender. Comme dans le cas du chèque papier tout commence par la délivrance d’un chèque, soit d’une autorisation.

Étape 1 : L’autorisation

Pour transférer des fonds d’un compte bancaire vers un autre, le payeur doit donner son accord de façon formelle. Pour ce faire, il peut approuver l’opération en remplissant un formulaire en ligne sécurisé, en émettant un appel téléphonique ou en délivrant un document signé.

Étape 2 : La collecte des données bancaires

Dès que le chèque électronique est autorisé, le bénéficiaire procède à la collecte des données bancaires auprès du payeur. Parmi ces informations, on retrouve souvent : le numéro de routage de la banque et le numéro de compte du payeur.

Étape 3 : La transmission pour traitement

Après avoir reçu l’autorisation et les informations du payeur, le bénéficiaire soumet ces données par le biais d’une plateforme de paiement spécialisée ou par un autre logiciel. Cette transmission actionne une démarche électronique qui vise à lancer le transfert des fonds.

Étape 4 : L’initiation de l’opération ACH

Le système ou réseau ACH (Automated Clearing House) simplifie les mouvements de fonds et des données entre les banques concernées. Dans cette démarche, la banque du bénéficiaire envoie les détails du paiement au réseau ACH. Celui-ci synchronise ensuite avec la banque du payeur pour contrôler la transaction afin de réaliser le transfert.

Étape 5 : La vérification

Après réception de la demande, la banque du payeur examine les données liées au compte et la disponibilité des fonds. En cas de conformité après vérification, elle autorise la poursuite du traitement de l’opération. Cela conduit au transfert des fonds.

Étape 6 : Le transfert des fonds

Juste après l’approbation, le réseau ACH lance le transfert des fonds du compte bancaire du payeur vers les comptes du bénéficiaire. Le transfert peut être effectué instantanément ou après quelques jours, tout dépend de plusieurs facteurs :

  •  Des structures financières concernées ;
  •  Des particularités du calendrier du traitement du réseau ACH.

En réalité, le système ACH autorise des paiements 4 fois par jour. Cependant, il reste hors ligne pendant tout le week-end ainsi que les jours fériés.

Étape 7 : La confirmation et l’archivage

Dès que la transaction est réalisée, le payeur et le bénéficiaire reçoivent une facture de confirmation. Il faut noter que les documents électriques sont plus faciles à gérer et à stocker que les documents papier. Ils sont également plus accessibles pour une vérification de l’historique ou pour des contrôles d’audit.

Étape 8 : Le virement des fonds

Le réseau ACH régule la totalité des transactions avec les banques de manière à clôturer tout le processus.

Il faut noter que les chèques numériques sont conçus pour être sécurisés de façon optimale. Des mesures de cryptage et d’authentification sont intégrées sur les chèques électroniques afin de protéger les données sensibles des utilisateurs. Ils sont également soumis aux mêmes normes légales et réglementations que les chèques papier traditionnels. Cela assure leur validité juridique dans les transactions commerciales. On peut donc affirmer que les chèques électroniques offrent alors de nombreux avantages.

Quels sont les avantages d’un chèque électronique ?

Les avantages des chèques électroniques sont multiples et diversifiés pour les entreprises et les particuliers.

  •  Les chèques électroniques permettent de faire des économies d’argent en évitant les frais d’interchange. Si vous acceptez régulièrement des versements considérables au moyen des chèques électroniques, vous réaliserez d’importantes économies.
  •  Les chèques électroniques vous aident à gagner du temps et des ressources. Contrairement aux chèques papier qui requièrent la gestion de l’envoi, le suivi et le traitement manuel, le processus du chèque numérique se fait en ligne en un clic.
  •  Les chèques électroniques offrent une sécurité optimale. À L’inverse des chèques papier qui sont vulnérables à la fraude, les chèques numériques fonctionnent à travers des plateformes sûres et sécurisées. En plus, celles-ci permettent aux banques de contrôler l’identité et les données de payeur, de bénéficiaire ainsi que l’authenticité du chèque en question.

En outre, si l’usage des chèques électroniques prend de plus en plus d’ampleur, c’est aussi grâce aux avantages qu’ils offrent à l’utilisation :

  •  La rapidité et la fiabilité ;
  •  La réduction des erreurs humaines ;
  •  L’accessibilité et la commodité ;
  •  La traçabilité des paiements, etc.

Comme vous pouvez le constater, les avantages de l’utilisation des chèques électroniques sont nombreux. Cependant, il est important de savoir dans quelles circonstances les préférer.

Quand utiliser un chèque électronique ?

Bien que les chèques numériques offrent divers avantages, ils ne doivent pas être utilisés dans toutes les situations. Il est conseillé de faire usage des chèques électroniques pour :

  •  Des paiements d’entreprise : les sociétés utilisent souvent des chèques électroniques pour payer leurs fournisseurs et employés, car ceux-ci facilitent les flux de trésorerie ainsi que les délais de traitement ;
  •  Des transactions internationales : pour ces types d’opérations, les e-chèques permettent de bénéficier des frais de transaction plus bas et des délais de traitement plus rapides ;
  •  Des loyers et paiements récurrents : avec les chèques électroniques, les locataires et propriétaires bénéficient des paiements plus faciles tout en éliminant le besoin de gérer des chèques papier traditionnels ;
  •  Des remboursements et remises : les chèques numériques sont plus pratiques et efficaces pour des remboursements rapides comme les remises de facteurs et les remboursements d’impôts ;
  •  Des transactions de consommation : utiliser les chèques numériques pour payer des biens et services en ligne, c’est plus rapide et plus sécurisé.

Maintenant que vous connaissez tout sur les chèques électroniques, il ne vous reste qu’à les utiliser pour bénéficier de leurs divers atouts.