Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn3Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0

ryght-pocket-2-test-technews-fr_une

Bonjour à tous,

J’ai eu le plaisir de tester l’enceinte Pocket2 de chez Ryght. C’est une petite enceinte qui mérite le détour car elle possède quelques caractéristiques qui font la différence.

Fiche technique

Comme d’habitude, peeeeeetit tour du propriétaire pour voir à quoi on a à faire.

Bluetooth 2.1
Batterie 800mAh, autonomie: 8h, temps de recharge 1h30
Poids 137g
Dimensions 102 x 64,3 x 48mm
Résistance à l’eau IPX6
Accessoires Ventouse, support vélo, pochette de transport, mousqueton

ryght-pocket-2-test-technews-fr1

Mobilité mobilité mobilité !

Autonomie au rendez-vous

De ce côté là pas de soucis, l’autonomie est suffisante pour tout type d’usage quotidien.

Pratique

Le pas de vis universel est vraiment appréciable, on se dit qu’on peut mettre l’enceinte partout. Sa housse de transport nous permet de la transporter facilement et sa résistance à l’eau et à la poussière complète le tableau d’une enceinte vraiment pratique et solide.

ryght-pocket-2-test-technews-fr7

Qualité sonore

La Pocket 2 se distingue par bien des avantages mais la qualité sonore ne fait pas parti de ceux là. L’enceinte est petite donc de toute façon on se s’attend pas à des miracles. Cependant, pour nuancer, la puissance du son délivré est vraiment acceptable voir surprenant pour un appareil de cette taille. On peut mettre la musique plutôt fort et finalement dans les conditions dans lesquelles on va utiliser cette Pocket 2 cela suffit amplement.

ryght-pocket-2-test-technews-fr2

L’idée n’est de toute façon pas de rechercher trop de qualité sonore. L’aspect nomade, résistante et pratique prend le pas sur la qualité et la précision sonore. Le contrat est clair finalement.

Qualité et résistance au rendez-vous mais la ventouse à revoir

On a confiance dans cette enceinte de par les matériaux utilisés et la bonne prise en main qu’ils procurent. Sa résistance à l’eau annoncée conforte ce sentiment. Attention tout de même si vous utilisez l’enceinte en mode cable jack et non en bluetooth la résistance à l’eau est compromise puisque la trappe est ouverte.

ryght-pocket-2-test-technews-fr9

Je me dois de vous souligner tout de même ma petite mésaventure puisque une ventouse s’est cassée pendant le test. Pourtant en utilisation tout ce qu’il y a de plus classique. D’ailleurs ces mêmes ventouses deviennent vite assez sales puisque le plastique accroche toutes les poussières et devient assez vite collant (le comble pour une ventouse vous me direz). Il y a donc sans doute quelque chose à revoir du côté de ces ventouses.

Mon avis

Je suis souvent assez mitigé sur ce type d’enceintes parce que je suis presque toujours déçu de la qualité sonore (sauf quelques exceptions). Et pas vraiment d’exception pour cette enceinte. Cependant on ne lui en tient pas rigueur puisque la qualité sonore n’est pas vraiment son objectif. La Pocket2 n’est pas là pour vous délivrer un son incroyable, elle est là pour être baladée partout sans devoir y faire spécialement attention et après tout l’important c’est surtout d’avoir l’enceinte au bon moment au bon endroit. L’enjeu de la mobilité pour cette enceinte est réussi. Autonomie, compacité, résistance, praticité. Elle relève tous ces défis à l’aise.

Si cette enceinte vous intéresse, vous pouvez la commander directement sur le site de Ryght ou bien sur Amazon (et ainsi aider technews.fr), 4 coloris sont disponibles.

Autres photos

Ryght Pocket 2

49
Ryght Pocket 2
7.5

Design

8/10

    Qualité audio

    6/10

      Résistance

      9/10

        Prix

        7/10

          Pros

          • Design
          • Praticité, Compacité
          • Accessoires fournis
          • Autonomie
          • Résistance

          Cons

          • Son un peu plat
          • ventouse fournie à revoir
          Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn3Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0