Apple s'efforce d'ajouter l'IA à ses systèmes d'exploitation, l'un des secrets les moins bien gardés de l'histoire de l'entreprise. Récemment, un rapport a été publié selon lequel Apple travaille presque certainement avec OpenAI pour concrétiser ses objectifs en matière d'IA. Un nouveau problème est apparu dans la saga Apple AI : la société a apparemment l'intention d'appeler sa fonctionnalité d'IA « Apple Intelligence », ou AI en abrégé, ce qui est une manière appropriée pour Apple de la nommer.

Le rapport sur le nom de l'IA d'Apple provient de Mark Gurman de Bloomberg, nous sommes donc confiants dans sa validité. Selon des personnes familières avec les projets d'Apple, les fonctionnalités d'IA seront disponibles dans les nouvelles versions des systèmes d'exploitation iPhone, iPad et Mac. Ce ne sont donc pas seulement les iPhones qui bénéficieront de la version d'IA d'Apple.

Gurman a déclaré qu'Apple utiliserait une combinaison de sa propre technologie et du travail d'OpenAI pour intégrer Apple Intelligence à ses appareils. Un partenariat avec la société d'IA apporterait également un chatbot de type ChatGPT aux appareils Apple. Apparemment, les fonctionnalités d'IA occuperont environ la moitié du discours d'Apple à la WWDC, nous pouvons donc nous attendre à beaucoup d'intelligence artificielle lors de l'événement.

En ce qui concerne le type de fonctionnalités attendues, nous pourrions voir Siri capable de contrôler les applications plus directement. Siri pourrait même résumer un article, modifier une photo de la manière demandée ou supprimer un e-mail, ce qui semble être un gain de temps considérable. Vous pourrez utiliser l'IA pour résumer les notes de réunion, les messages texte et les e-mails. Il sera même capable de créer des réponses complètes aux e-mails et aux messages texte, ce qui est bien plus que les réponses standardisées actuellement disponibles dans iMessage.

Fondamentalement, s’il existe un endroit où Apple peut implémenter l’IA, ce sera probablement le cas. « L'approche d'Apple en matière d'IA impliquera d'intégrer la technologie dans autant d'applications que possible, de manière à faciliter idéalement la vie quotidienne des clients », lit-on dans le rapport de Gurman. Il a cependant noté qu’Apple s’intéresse moins à la génération d’images et de vidéos que la plupart des entreprises.

Comme indiqué précédemment, Apple prévoit d'activer ses capacités d'IA, ce qui signifie qu'elles ne seront pas activées par défaut. Pour les adversaires de l’IA, c’est une bonne chose, mais cela signifie que certains propriétaires d’appareils Apple plus occasionnels pourraient même ne pas savoir que les nouvelles fonctionnalités sont disponibles.

Le rapport confirme également qu'Apple aura besoin d'un iPhone 15 Pro ou de l'un des modèles qui sortiront en 2024 pour profiter d'Apple Intelligence. Ce n'est pas surprenant, car les exigences de traitement sur l'appareil pour l'IA sont importantes, mais en tant que propriétaire d'iPhone 14 Pro Max, je ne peux pas dire que je ne suis pas un peu déçu.