GlobalPlatform a publié un nouveau protocole Secure Channel visant à améliorer la sécurité et à permettre la gestion à distance des appareils IoT fonctionnant sur des réseaux contraints à faible consommation.

Secure Channel Protocol promet d’accélérer l’adoption robuste d’une sécurité de bout en bout dans l’écosystème IoT tout en simplifiant la gestion des appareils, en soutenant la conformité réglementaire et en promouvant la durabilité grâce à une consommation d’énergie réduite.

« Les protocoles Secure Channel largement adoptés de GlobalPlatform permettent le déploiement et la gestion réussis d'éléments sécurisés pour de multiples marchés et cas d'utilisation », a commenté Gil Bernabeu, CTO de GlobalPlatform.

« À mesure que l'écosystème et les technologies évoluent, des mécanismes de plus en plus optimisés comme celui-ci sont nécessaires pour faciliter le déploiement et la gestion d'une sécurité robuste. »

Le nouveau protocole répond à un défi clé pour le marché en pleine prolifération des appareils IoT : l'incapacité de mettre à jour ou de corriger à distance les appareils IoT à bande étroite (NB-IoT) contraints qui ne prennent pas en charge les SMS.

Saïd Gharout, membre du comité GlobalPlatform impliqué dans le développement de la spécification, l'a salué comme « un énorme pas en avant pour la durabilité et la sécurité de l'IoT… aidant les appareils NB-IoT contraints qui ne pouvaient pas être mis à jour ou corrigés en raison de l'absence de prise en charge SMS ».

Gloria Trujillo, directrice technique du groupe eSIM à la GSMA, a déclaré que le nouveau protocole complète les nouvelles spécifications eSIM IoT de la GSMA pour créer « un écosystème sécurisé et robuste pour prendre en charge et accélérer le déploiement de l'IoT ».

Trujillo a ensuite souligné les préoccupations croissantes concernant « les limitations de réseau et de bande passante des appareils IoT… étant donné l'adoption mondiale croissante de ces types d'appareils connectés dans des environnements commerciaux critiques ».

Prise en charge de divers cas d'utilisation de l'IoT

Le nouveau protocole GlobalPlatform vise à bénéficier aux fabricants d'éléments sécurisés IoT, aux développeurs d'applications, aux fabricants d'appareils/modules et aux fournisseurs de plateformes dans une gamme de cas d'utilisation :

  • Appareils à batterie à charge unique comme les boutons d'urgence et les trackers, permettant des transactions moins gourmandes en énergie
  • Compteurs intelligentsen particulier les compteurs d'eau, réduisant la consommation d'énergie et l'impact environnemental tout en prolongeant la durée de vie des appareils
  • Applications automobiles améliorant la connectivité embarquée, le suivi des actifs et la communication V2V
  • Villes intelligentes permettre une automatisation durable et rentable pour les services urbains comme la gestion du trafic

Optimisé pour les réseaux contraints

Pour fonctionner sur des réseaux étendus à faible consommation (LPWAN) comme le NB-IoT, le protocole intègre des protocoles plus récents et optimisés :

  • UDP remplace TCP pour une transmission de données plus rapide avec une bande passante inférieure
  • CoAP remplace HTTP pour minimiser la taille des paquets et les besoins en énergie
  • DTLS remplace TLS pour fournir une sécurité de bout en bout optimisée pour les environnements contraints

« Les opérateurs pourront désormais mettre à jour leur (e)SIM en utilisant ce protocole », a noté Bernabeu. « La prise en charge des appareils IoT limités par le réseau est essentielle si nous voulons atteindre le zéro net à l’échelle mondiale d’ici 2050, tout en optimisant les performances et en assurant une sécurité de bout en bout. »