Après avoir pris le temps de planter et d’entretenir soigneusement votre jardin, il peut être dévastateur de constater que votre travail acharné est détruit par des parasites indésirables. Ces créatures peuvent manger vos plantes et causer des dommages à votre jardin. Il n’est donc pas surprenant que les jardiniers recherchent toujours de nouvelles façons de les tenir à distance.

De nombreuses méthodes traditionnelles impliquent la pulvérisation de produits chimiques agressifs, qui peuvent être efficaces pour prévenir les parasites, mais peuvent également nuire à vos plantes et à la faune positive de votre jardin. À mesure que nous en apprenons davantage sur l’équilibre délicat de nos écosystèmes, il devient de plus en plus courant de rechercher des solutions antiparasitaires qui minimisent les dommages causés aux plantes tout en les prévenant.

Au lieu de tuer directement les insectes et les animaux, ces stratégies visent à réduire leur activité. Cela permet à la faune locale de survivre sans que vous ayez à sacrifier vos plantes. Non seulement cela est bénéfique pour l’écosystème dans son ensemble, mais ces mesures peuvent également favoriser une croissance des plantes plus saine et un jardin plus heureux. Même si cela ne correspond pas à la création d’un jardin nécessitant peu d’entretien plutôt qu’à la simple pulvérisation de pesticides sur la zone, les résultats en valent la peine. Vous constaterez peut-être même que vous préférez l’apparence de votre jardin lorsque vous suivez certaines de ces stratégies de plantation et d’entretien.

1. Recherchez des variétés résistantes aux parasites

Carottes sortant du sol

Si toutes les plantes peuvent être la cible de ravageurs, certaines variétés sont naturellement plus résistantes à leurs dégâts que d’autres. Des exemples de plantes résistantes aux animaux de compagnie comprennent les carottes résistantes à la mouche de la carotte, la courge tromboncino et même les pommes de terre qui peuvent se débarrasser des vers d'anguille. En sélectionnant des variétés d’espèces intrinsèquement résistantes aux ravageurs, vous minimisez automatiquement les dommages possibles à votre jardin et devenez moins dépendant d’autres méthodes. Même s’ils ne sont pas entièrement à l’abri, cette protection supplémentaire peut faire une grande différence au fil du temps.

Afin de trouver des variétés résistantes aux parasites lors de la plantation d'un jardin d'herbes aromatiques ou d'un potager, consultez vos catalogues de semences préférés, car ceux-ci devraient répertorier toutes les plantes éligibles disponibles. Vous constaterez peut-être qu'il existe des substituts faciles à vos plantes préférées qui ne changeront pas l'apparence de votre jardin mais amélioreront sa rusticité. Ou vous pouvez décider d’essayer quelque chose de différent et de faire bouger les choses.

2. Plantez au moment le moins propice aux ravageurs

Planter des racines d'asperges sur une crête

Tout comme les plantes ont leurs périodes de croissance préférées, les ravageurs ont leurs calendriers de reproduction préférés. À certaines périodes de l'année, vous verrez probablement des populations beaucoup plus importantes de ravageurs courants comme les scarabées japonais et les teignes du pois. Ils ne seront pas entièrement confinés à une petite fenêtre, mais éviter cette période de pointe contribuera en grande partie à la prévention antiparasitaire pour vous. La saison de croissance de la plupart des plantes sera beaucoup plus longue que ces délais de lutte contre les ravageurs, alors essayez de planifier votre plantation juste après la haute saison. Cela vous laissera suffisamment de temps pour que vos plantes prennent racine et poussent, mais garantira qu'elles ne seront pas immédiatement touchées par une nuée de parasites affamés.

Une autre chose à garder à l’esprit est que les ravageurs ont tendance à cibler seulement quelques types de plantes chacun, vous n’aurez donc pas à retarder toutes vos plantations juste pour éviter un insecte clé. Vous pouvez toujours profiter de votre jardin tout l’été et planter plus tôt dans la saison. Essayez simplement d'échelonner la plantation afin que les espèces les moins vulnérables soient en place pendant les semaines les plus à risque, les plantes les plus vulnérables s'enracinant après la disparition des essaims.

3. Attirez les bons insectes

Un bourdon assis sur une fleur d'anis

De nombreux ravageurs sont des insectes, mais tous les insectes ne sont pas des nuisibles. En fait, il existe plusieurs insectes différents qui peuvent être votre meilleure arme lorsque vous essayez de réduire les dégâts causés par les ravageurs. Ce sont les prédateurs naturels des ravageurs, donc encourager leur présence ne perturbera pas l'équilibre naturel de l'écosystème mais le soutiendra simplement à son fonctionnement là où vous pourrez également en bénéficier.

De nombreux ravageurs sont des insectes, mais tous les insectes ne sont pas des nuisibles.

Afin d'attirer ces insectes bénéfiques dans votre jardin, vous devrez planter les types de fleurs qui les attirent le plus afin qu'ils visitent pour le pollen – puis manger quelques parasites pendant qu'ils y sont. Il peut être particulièrement efficace de cultiver ces plantes parmi ou à côté de vos variétés les plus vulnérables, afin qu'elles soient à proximité de leurs proies.

Si possible – et si cela n’a pas d’impact négatif sur votre stratégie de plantation – essayez également de créer un habitat agréable pour ces insectes, afin qu’ils pondent leurs œufs et se reproduisent. Cela aidera à créer une armée de prédateurs utiles qui sont présents de manière fiable, au lieu d'espérer qu'un insecte errant se promène dans votre jardin.

4. Utilisez des parfums forts pour dissuader les parasites

Plusieurs bulbes d'ail qui viennent d'être récoltés et sont recouverts de terre

Les nuisibles n’ont pas besoin d’être dissuadés avec des produits chimiques agressifs ; des odeurs fortes peuvent également faire l’affaire. Une option consiste à pulvériser une solution naturelle à l'odeur piquante autour de la zone, comme un spray à l'ail, mais la méthode la plus efficace consiste à utiliser des plantes naturellement parfumées.

Plantez simplement ces variétés dans et parmi vos autres plantes de jardin, tout comme vous le feriez pour les plantes pollinisatrices, pour protéger la cour des parasites. Des espèces comme la coriandre, l'ail et le calendula sont suffisamment piquantes pour éloigner les parasites de votre jardin, mais ne sont pas désagréables pour le nez humain. Vous pourriez même vous retrouver à utiliser ces herbes et alliums dans votre cuisine une fois qu’elles auront atteint leur pleine croissance.

5. Interplantation pour confondre les parasites

Bulbes de printemps en fleurs dans le jardin

Comme mentionné ci-dessus, les ravageurs ont tendance à cibler des plantes spécifiques plutôt que toutes les espèces de votre jardin. C’est pourquoi l’agriculture industrielle peut être si vulnérable aux dégâts causés par les ravageurs ; en plantant les mêmes espèces en rangées, cela crée un véritable buffet pour les insectes affamés. Utilisez cela à votre avantage en espaçant vos plantes vulnérables dans le jardin et en les intercalant avec des plantes que les parasites n'aimeront pas.

Non seulement cela minimisera les dégâts en cas d’attaque d’une plante, mais cela peut également contribuer à confondre les insectes qui visitent votre jardin. S'il y a plusieurs plantes peu appétissantes autour de la plante savoureuse, les insectes peuvent décider d'abandonner et d'aller ailleurs pour leur repas. Cela peut être particulièrement efficace si vous utilisez des espèces d’apparence similaire et vous permet également de créer une esthétique uniforme, sans la vulnérabilité d’une monoculture.

6. Tirez parti des couvertures de rangées, en particulier pour les jeunes plantes

fraisier recouvert d'une couverture en rangs

Même si les pesticides peuvent faire plus de mal que de bien, certains outils peuvent être bénéfiques pour le jardinier amateur. Les couvertures de rangées en sont un bon exemple, car elles créent une barrière physique entre la plante et le ravageur, tout en permettant à l'eau et à la lumière du soleil d'atteindre votre végétation. Ils ne constituent pas toujours l’option la plus attrayante et vous ne voudrez probablement pas les garder en place tout au long de la saison, mais ils constituent une méthode puissante de prévention des parasites qui peut vous apporter une tranquillité d’esprit supplémentaire pendant les périodes les plus à risque de l’année. Envisagez en particulier d'installer des couvertures de rangées lorsque vos plantes sont jeunes ou pendant la haute saison d'un ravageur clé.

Lors de l'installation, veillez à bien fixer les bords au sol afin que les insectes ne se contentent pas de ramper dessous. Si possible, soulevez-les tôt le matin et le soir pour permettre aux pollinisateurs locaux d’entrer ; cela profitera aux plantes et à la faune sauvage et augmentera également les chances d'attraper les parasites restés à l'intérieur.

7. Utilisez des pots pour élever vos plantes hors de danger

Groupe de pots colorés avec des fleurs aux couleurs vives en fleurs

Bien que de nombreux insectes nuisibles soient aéroportés, ils ne volent pas tous à la même hauteur. Les mouches de la carotte et les mouches des racines du chou ont tendance à se déplacer seulement sur une courte distance au-dessus du sol, par exemple. Ensuite, il y a les limaces et autres ravageurs du sol qui attaquent par le bas. En faisant pousser vos plantes à l'intérieur d'une jardinière ou d'un pot, vous pouvez les retirer physiquement de la portée des parasites terrestres et même des parasites volant plus bas, si vous placez ce pot sur une surface plus élevée.

C'est un moyen simple de minimiser les risques, mais contribue également à créer une variation visuelle dans le jardin. Il ne sera pas pratique d'appliquer cette méthode à chaque partie du jardin, mais c'est une bonne approche si vous avez une plante spécifique qui continue d'être touchée ou si vous disposez d'un espace plus petit qui est principalement rempli de conteneurs.

8. Nourrir l’immunité naturelle des plantes

Personne répandant de l'engrais sur le sol

Tout comme les humains et les animaux, les plantes sont mieux équipées pour combattre les maladies et se remettre des dommages lorsqu’elles sont en bonne santé. De nombreuses plantes disposent de mécanismes naturels de récupération intégrés, qui leur permettent de survivre dans la nature sans intervention humaine – alors profitez-en. Passez du temps à prendre soin de la santé globale de vos plantes, car cela renforcera leur immunité naturelle contre les parasites et les aidera à résister aux dommages qu'elles subissent.

Garder vos plantes en bonne santé implique de bien prendre soin de votre sol et de le soutenir avec des engrais naturels afin que les racines des plantes puissent absorber les nutriments importants. Assurez-vous que les plantes sont bien hydratées par temps chaud et éliminez toutes les mauvaises herbes qui pourraient rivaliser pour des ressources précieuses. Il s’agit d’une bonne pratique à tout moment de l’année, mais il est également utile de s’en souvenir pendant les saisons de pointe des ravageurs.

9. Pratiquez un entretien cohérent de la cour

Le désherbeur de grand-père ramasse une mauvaise herbe

Une grande partie de la lutte antiparasitaire se résume à un entretien efficace de votre cour tout au long de l’année. Il est beaucoup plus facile de prévenir les parasites que de les éliminer une fois que vous les avez, alors prenez le temps de préparer votre jardin pour réussir avant que la menace ne se réalise. En plus de suivre les étapes spécifiques ci-dessus, assurez-vous de ne pas vous relâcher dans vos tâches quotidiennes de jardinage.

Enlever toute végétation morte ou mauvaises herbes, non seulement parce qu'elles sont inesthétiques, mais aussi parce qu'elles peuvent constituer des cachettes privilégiées pour les insectes et les ravageurs. Maintenez un programme d’arrosage régulier et uniforme, non seulement parce que vos plantes en bénéficieront, mais aussi parce qu’un sol trop arrosé constitue un terrain fertile pour de nombreux insectes. Faites pivoter vos plantes toutes les quelques années, non seulement parce que cela est bon pour maintenir un sol sain, mais aussi pour confondre les parasites et réduire leur concentration.