L’association de plantes est une méthode de jardinage qui consiste à associer différentes plantes pour améliorer leur croissance et lutter contre les maladies et les nuisibles. Dans cet article, nous présenterons les légumes et autres plantes à planter près de vos tomates pour leur offrir un environnement propice à leur développement.

Les avantages de la culture en compagnie pour vos tomates

La protection contre les parasites et les maladies : certaines plantes émettent des substances répulsives ou attirent les prédateurs naturels des nuisibles. L’amélioration de la croissance : certaines plantes aident à fixer l’azote dans le sol, ce qui profite aux tomates.

Légumes et autres plantes bénéfiques pour vos tomates

Voici une liste non exhaustive de légumes et autres plantes à planter près de vos plants de tomates :

  • Basilic : il repousse les mouches blanches, favorise la pollinisation et améliore le goût des tomates.
  • Carottes : elles contribuent à aérer le sol et libèrent des substances bénéfiques pour les tomates.
  • Céleri : il attire les pucerons, qui préféreront s’attaquer au céleri plutôt qu’aux tomates.
  • Pois et haricots : ces légumineuses fixent l’azote dans le sol, ce qui profite aux tomates. Plantez-les près des plants de tomates, mais sans contact direct pour éviter la transmission de maladies.

Les plantes à éviter près des tomates

Certaines plantes peuvent avoir un effet négatif sur la croissance des tomates, il est donc préférable de les éloigner :

  • Pommes de terre : elles sont sensibles aux mêmes maladies que les tomates et peuvent les transmettre.
  • Ail : bien qu’il soit un répulsif naturel contre certains parasites, il inhibe la croissance des tomates.

L’association des tomates avec les fleurs

Les fleurs peuvent aussi être de bons compagnons pour vos tomates :

  • Capucines : elles attirent les pucerons et repoussent les nématodes.
  • Œillet d’Inde : il éloigne les nématodes et autres parasites du sol grâce à ses racines. Plantez-le en bordure des rangs de tomates.
  • Souci : cette fleur attire les insectes bénéfiques et repousse les parasites. Plantez-la en alternance avec les pieds de tomates.

Les différents objectifs des associations de plantes

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles on associe des plantes lors du jardinage :

  • La protection : certaines plantes protègent d’autres espèces en éloignant les insectes nuisibles ou en attirant les prédateurs de ces derniers.
  • La stimulation de la croissance : des plantes peuvent favoriser la croissance d’autres espèces en enrichissant le sol ou en améliorant leurs conditions de développement (espace, lumière).
  • La lutte biologique : l’association de plantes peut permettre de réduire ou d’éviter le recours aux pesticides chimiques en favorisant les organismes bénéfiques pour le jardin (insectes auxiliaires, micro-organismes).

Comment associer les tomates avec d’autres plantes ?

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour créer des associations de plantes réussies :

  • La rotation des cultures : cette méthode consiste à changer régulièrement la place des différentes espèces dans le jardin. Elle permet de limiter la propagation des maladies et parasites tout en préservant la fertilité du sol.
  • Le semis : ensemencer plusieurs variétés de plantes ensemble permet de profiter des avantages qu’elles apportent les unes aux autres (stimulation de la croissance, protection mutuelle contre les nuisibles).
  • La plantation en rangs alternés : planter un rang de tomates suivi d’un rang de basilic, par exemple, permet une cohabitation harmonieuse et bénéfique entre ces deux espèces.

En conclusion, l’association de plantes peut grandement améliorer la croissance de vos tomates et garantir une production saine et abondante. N’hésitez pas à tester différentes combinaisons afin de trouver celles qui fonctionnent le mieux dans votre jardin.