Cela a été sept longues années pour les fans des films « Alien ». La franchise a été mise en veille cryogénique après la sortie du controversé « Alien : Covenant », mais finalement, après une attente tortueuse et longue, le Xénomorphe revient sur grand écran cet été dans « Alien : Romulus ».

En tant que grand fan de tout ce qui concerne « Alien », mon niveau de battage médiatique pour « Alien: Romulus » était déjà assez élevé, mais le lancement de sa première bande-annonce aujourd'hui (20 mars) a poussé mon enthousiasme à l'extrême. Ce premier aperçu de la prochaine horreur de science-fiction ne dure peut-être qu'une minute, mais il m'a montré tout ce que je voulais voir. Que quelqu'un me mette dans un cryopode, j'ai hâte d'être en août pour regarder celui-ci.

« Alien : Romulus » : voici ce que nous savons

La bande-annonce s'ouvre sur un panoramique lent à travers l'intérieur d'un vaisseau spatial avec une sirène stridente en arrière-plan, ce qui montre très clairement que des choses effrayantes se déroulent dans ce décor high-tech. Bientôt, nous voyons un cryopode couvert de sang, et c'est ici que le premier cri se fait entendre avant qu'une voix hors écran ne prononce un seul mot glaçant : « Courez ».

Ce qui suit est un montage rapide de scènes qui présentent, entre autres horreurs, l'équipage du vaisseau spatial fuyant quelque chose (je pense que nous pouvons deviner quoi) et des survivants terrifiés se faisant agresser par les câlins de visage emblématiques de la franchise. Nous obtenons également un dard de clôture qui montre très brièvement l'extraterritorial éponyme alors qu'il se prépare à se régaler en utilisant sa langue barbelée.

Aucun personnage principal n'est présenté et aucun détail spécifique de l'intrigue n'est décrit non plus, mais en tant que créateur d'ambiance, c'est l'une des bandes-annonces les plus efficaces que j'ai jamais vues.

À côté de la bande-annonce, une palangre officielle a été publiée par 20th Century Studios, qui disait : « Tout en fouillant les profondeurs d'une station spatiale abandonnée, un groupe de jeunes colonisateurs de l'espace se retrouvent face à face avec la forme de vie la plus terrifiante de l'univers. »

Il est également confirmé que le dernier film « Alien » mettra en vedette Cailee Spaeny, David Jonsson, Archie Renaux, Isabela Merced, Spike Fearn et Aileen Wu. Il sera réalisé par Fede Alvarez, qui a beaucoup de pedigree d'horreur après avoir dirigé le redémarrage de « Evil Dead » en 2013 et l'excellent thriller de survie « Don't Breathe ».

Soyons francs, je suis toujours convaincu par tout ce qui touche à « Alien », mais maintenant je suis super vendu sur « Alien : Romulus ». Permettez-moi de réserver mes billets pour la soirée d'ouverture dès maintenant car je serai au premier rang lorsque le film arrivera en salles le 16 août 2025.

« Alien : Romulus » pourrait être le nouveau départ dont la franchise a besoin

Comme indiqué, je suis un grand fan d'Alien, et malgré les accueils mitigés que les derniers films « Alien » ont reçus de la part des critiques et de nombreux membres du public, j'ai trouvé beaucoup de choses à aimer dans « Prometheus » de 2012 et « Alien : Covenant » de 2017. , mais même moi, je peux admettre que la franchise a désespérément besoin d'un apport de sang frais.

Je respecte tout ce que Ridley Scott a apporté à la franchise, mais je suis d'accord qu'il agisse en tant que producteur sur celle-ci et qu'il laisse Fede Alvarez prendre la relève dans le fauteuil du réalisateur, d'autant plus que j'ai été impressionné par le travail précédent du cinéaste. . « Don't Breathe » est très sous-estimé, et son redémarrage de « Evil Dead » a été un sacré bon moment.

Je suis également ravi que « Romulus » semble faire une rupture nette avec la tradition de plus en plus alambiquée qui a alourdi les deux derniers efforts de la franchise. Aussi excellente que soit la performance de Michael Fassbender en tant qu'androïde David, c'est une bonne chose que son histoire soit abandonnée au profit d'un nouveau groupe de personnages. La franchise a besoin d’un redémarrage complet pour reconquérir les téléspectateurs qui ont chuté dans les années 2010.

À mes yeux, « Alien : Romulus » semble tenter de retrouver la magie de l'original de 1979, et c'est un modèle assez fantastique sur lequel travailler étant donné qu'il s'agit sans doute du meilleur film jamais réalisé. Même les studios du 20e siècle semblent reconnaître les similitudes, la description de la bande-annonce affirme que « Romulus » « ramènera la franchise à ses racines ».

Une bande de camionneurs spatiaux hors de leurs profondeurs traqués par une créature parfaitement formée pour tuer est tout ce dont j'ai besoin d'un film « Alien », et il semble que « Alien : Romulus » va me livrer exactement ce que je recherché.