Après avoir inversé le script sur Epic plus tôt cette semaine, Apple a décidé de ne pas interdire le fabricant de jeux et autorisera plutôt l'entreprise à réintégrer son programme de développement.

Dans une déclaration à Bloomberg vendredi 8 mars, Apple dit qu'il a eu des conversations avec Epic sur les politiques de son programme de développement et sur la nécessité de bien jouer pour ne pas enfreindre les règles du fabricant d'iPhone. Après qu'Epic ait accepté ces politiques, a déclaré Apple, la société a été rétablie.

« Suite à des conversations avec Epic, ils se sont engagés à suivre les règles, y compris nos politiques DMA », a déclaré Apple dans un communiqué. « En conséquence, Epic Sweden AB a été autorisé à signer à nouveau l'accord de développeur et accepté dans le programme pour développeurs Apple. »

Apple et Epic se battent depuis des années sur ce qu'Epic considère comme des politiques draconiennes de l'App Store qui limitent la liberté des développeurs et donnent finalement à Apple trop de pouvoir dans son écosystème d'applications. En conséquence, Epic a supprimé Fortnite de l'App Store et a déposé des plaintes en Europe concernant les pratiques d'Apple.

Cette semaine, l'Union européenne a adopté sa loi sur les marchés numériques (DMA), qui oblige les entreprises, dont Apple, à autoriser les marchés d'applications tiers à fonctionner sur leurs plateformes. Epic avait annoncé son intention d'ouvrir sa boutique Epic Games sur iOS et a déclaré qu'il ramènerait enfin Fortnite sur la plateforme d'Apple. Cependant, la disponibilité du magasin et du jeu aurait été limitée à l’Europe.

Cependant, plus tôt cette semaine, Apple a déclaré qu'Epic bafouait ses règles de développement et critiquait son entreprise. À son tour, Apple a banni Epic de son programme pour développeurs, éliminant ainsi la possibilité pour Epic de lancer sa boutique ou de proposer Fortnite via son propre marché. Sans surprise, Epic s’est plaint de l’interdiction mais n’a eu que peu de recours.

La déclaration d'Apple ne montre pas clairement ce qu'Epic a dit pour apaiser les troubles d'Apple, mais il devait clairement dire les bonnes choses pour retrouver son chemin vers iOS. Cela dit, cela soulève finalement la question de savoir quel est le pouvoir d'Apple pour contrôler l'accès iOS aux magasins d'applications tiers et si d'autres sociétés devront adopter un comportement optimal avec Apple ou courir le risque d'être interdites.

Quoi qu’il en soit, Epic (et Fortnite) reviennent chez Apple pour la première fois depuis des années. Mais il reste à voir si ces deux sociétés pourront bien jouer pendant trop longtemps.