Des chercheurs de l'Université de Glasgow se sont associés à des partenaires industriels et à des organisations caritatives pour développer RoboGuide, un robot à quatre pattes alimenté par l'IA destiné à aider les personnes malvoyantes à naviguer de manière plus indépendante dans les musées, les centres commerciaux, les hôpitaux et autres espaces publics intérieurs.

Le prototype intègre diverses technologies de pointe dans un corps de robot disponible dans le commerce pour relever les défis empêchant une utilisation plus large des robots comme assistants pour les aveugles et les malvoyants. Le projet vise à terme à commercialiser une version avancée pour aider les 2,2 milliards de personnes dans le monde et les 2 millions au Royaume-Uni vivant avec une perte de vision.

« Notre projet de technologie d'assistance incarne l'innovation et l'inclusivité », a déclaré le professeur Muhammad Imran, doyen des études supérieures à la James Watt School of Engineering de l'université et co-chercheur du projet.

« À Glasgow, nous sommes pionniers dans les technologies qui changent le monde et qui peuvent transformer des vies et remodeler les normes sociétales, grâce à la collaboration avec des partenaires et à la co-conception avec les utilisateurs finaux. »

Le RoboGuide utilise des capteurs extérieurs sophistiqués pour cartographier avec précision les environs et un logiciel pour connaître les itinéraires optimaux et interpréter les données afin d'éviter les obstacles tout en guidant les utilisateurs, selon le Dr Olaoluwa Popoola, chercheur principal du projet. Il intègre également une technologie linguistique pour comprendre et répondre aux questions et commentaires des utilisateurs.

En décembre, des volontaires du Forth Valley Sensory Centre (FVSC) et du Royal National Institute of Blind People ont testé le prototype au Hunterian Museum. Cela les a aidés à naviguer et leur a fourni des conseils vocaux sur les expositions.

« Nous intégrons les commentaires des utilisateurs finaux dans l'amélioration de la technologie afin de développer un système complet adaptable à divers robots aidant les malvoyants dans diverses situations », a déclaré le co-chercheur Dr Wasim Ahmad.

Des représentants des deux organismes de bienfaisance se sont joints aux chercheurs aujourd'hui pour présenter les progrès de RoboGuide.

« La mobilité est un problème majeur, et RoboGuide y répond à merveille », a déclaré Jacquie Winning MBE, PDG de FVSC. Le directeur du RNIB Scotland, James Adams, a ajouté que l'innovation « pourrait contribuer à rendre le monde plus accessible et plus autonome ».

Le projet de neuf mois est financé par le Conseil de recherches en génie et en sciences physiques.

(Crédit d'image : Université de Glasgow)