Meta, la société anciennement connue sous le nom de Facebook, souhaite rendre la navigation dans son application mobile encore plus simple grâce à un paramètre d'historique des liens pour son application mobile. Cela créera un référentiel de tous les liens sur lesquels vous avez cliqué lors de l'utilisation de l'application mobile Facebook.

On suppose que le paramètre Historique des liens sera activé par défaut, mais une première fenêtre contextuelle donnera aux utilisateurs la possibilité de le désactiver. Il est conçu pour collecter et stocker les liens en un seul endroit, ce qui permettra aux utilisateurs de trouver et de revisiter plus facilement les liens qu'ils ont consultés auparavant. Meta vend ce nouveau paramètre comme un outil utile pour les consommateurs. Bien que Facebook ait clairement indiqué que si les utilisateurs autorisent l'historique des liens, il peut alors utiliser les informations pour améliorer les publicités vues dans l'application.

Pour l’essentiel, l’option permettant de garder une trace de tous les liens peut sembler positive, mais Facebook est connu pour collecter des données auparavant et cela peut être une autre méthode pour le faire tout en restant conforme au RGPD. Il existe un parallèle intéressant entre cette méthode et la récente volonté de Google de supprimer les cookies tiers.

Logo méta sur l'écran du téléphone mobile sur fond de mot Facebook.  Facebook après avoir changé de nom et changé de nom en Meta.

La question est de savoir comment les deux sociétés pourraient utiliser ces données et quelle menace cela pourrait représenter pour l’utilisateur. Dans un premier temps, la principale préoccupation viendra des entreprises qui vendent ces données aux parties intéressées, mais cela est assez strictement réglementé par le droit européen. Facebook a clairement indiqué qu'il supprimerait l'historique des liens enregistré après 30 jours, mais la manière exacte dont cela pourrait affecter les publicités diffusées n'a pas été mentionnée.

Pendant ce temps, Google a cherché à supprimer complètement la possibilité de choisir des cookies tiers sur tout site visité sur Chrome dans le cadre de sa nouvelle initiative de bac à sable de confidentialité. Pour ceux qui n'ont jamais entendu cette expression auparavant, les cookies sont essentiellement des données compilées sur vous, conçues pour améliorer l'expérience sur chaque site et créer des publicités ciblées en fonction de vos préférences.

L'un des aspects étranges du paramètre Historique des liens est qu'il n'est actuellement pas proposé pour les versions de bureau de Facebook, et il n'est pas clair s'il entrera toujours en vigueur lors de l'utilisation du site via un navigateur sur l'application officielle. Cependant, Facebook et Meta ont clairement indiqué qu'ils envisageaient d'introduire cette fonctionnalité sur iOS et Android au cours des prochains mois.

Avec la répression actuelle contre l’exploration de données et la protection des clients, il appartient aux grandes entreprises de trouver de nouvelles façons de créer des bases de données. Bien que l'option de Google implique plus de sécurité, elle met toujours la plupart des données entre leurs mains, ce qui est identique au nouvel historique des liens de Meta. Voir la fin des cookies et pouvoir revisiter facilement les liens semblent être de bons ajouts, mais il faudra le surveiller de près pour protéger l’utilisateur moyen.