Deux jours après qu'Apple a été contraint de retirer la Watch Series 9 et la Watch Ultra 2 des étagères des magasins, les appareils portables devraient revenir après qu'une cour d'appel fédérale a institué une pause. Mais pour combien de temps cela reste incertain.

Néanmoins, pour l’instant, les deux montres seront de retour à l’achat dans certains magasins Apple physiques aujourd’hui, avec une disponibilité plus large attendue d’ici le week-end. Pour ceux qui préfèrent faire leurs achats en ligne, les ventes reprendront sur Apple.com à partir de 15 h HE aujourd'hui, indique la société.

« Nous sommes ravis de rendre la gamme complète d'Apple Watch aux clients à temps pour la nouvelle année », a déclaré la société à Tom's Guide.

« Les équipes d'Apple ont travaillé sans relâche pendant de nombreuses années pour développer une technologie qui offre aux utilisateurs des fonctionnalités de pointe en matière de santé, de bien-être et de sécurité et nous sommes ravis que la Cour d'appel américaine du circuit fédéral ait suspendu l'ordonnance d'exclusion pendant qu'elle examine notre demande de suspension. l’ordonnance en attendant notre appel complet.

Que s’est-il passé et est-ce la fin ?

Si vous êtes trop absorbé par les activités de vacances pour suivre l'histoire, Apple s'est initialement vu interdire de vendre les séries 9 et Ultra 2 après que la Commission américaine du commerce international a constaté que les deux produits violaient les brevets concernant la surveillance de l'oxygène dans le sang du fabricant de dispositifs médicaux. Masimo.

Cela signifiait que le seul appareil portable disponible pour les acheteurs après Noël visitant les magasins de l'entreprise était l'Apple Watch SE, qui ne prend pas en charge cette fonctionnalité et était donc à l'abri de l'ordonnance du tribunal. Bien que les détaillants tiers disposant de stocks existants n'aient pas été affectés, le personnel d'Apple n'aurait pas été autorisé à partager ces informations avec des acheteurs potentiels.

La reprise des activités est techniquement une pause dans l’interdiction de vente, plutôt que sa fin. La prochaine date de confrontation est le 12 janvier, date à laquelle les douanes américaines devraient décider si les modifications logicielles apportées à l'Apple Watch sont suffisantes pour régler l'affaire.

Si le tribunal décide que ce n'est pas le cas – Masimo maintient qu'il s'agit du matériel de base et non de quelque chose qui peut être corrigé – l'interdiction pourrait être suspendue jusqu'à ce qu'il statue enfin sur le litige en matière de brevet, ce qui pourrait prendre des mois.

Si le tribunal devait finalement se prononcer contre Apple, cela placerait l'entreprise dans une position délicate où elle pourrait devoir modifier le matériel des futurs appareils portables, ou bien payer des frais élevés pour obtenir une licence pour la technologie existante.

Ce ne serait pas non plus une issue heureuse pour Apple, à l'approche du dixième anniversaire du dévoilement de l'Apple Watch originale. Mais malheureusement pour l’entreprise, cette histoire n’est pas encore terminée.