Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0

À l’occasion du Web Summit 2017 qui s’est déroulé début Novembre, j’ai pu rencontrer beaucoup de startups dont des startups françaises qui valent le détour. Le Web Summit pour ces startups c’est l’occasion de profiter d’une vitrine ouverte sur les professionnels du Web au sens large. Très large. Plus de 60.000 personnes poussent les portes du salon pendant 3 jours et chaque instant est l’occasion de faire une rencontre de partenaire, de client ou d’investisseur. Les 4 startups dont nous allons parler dans cet articles sont dans des domaines très différents mais elles ont un point commun: Elles s’efforcent de faire bouger leur domaine respectif grâce à des innovations disruptives. 

Braincities

#AI AS A SERVICE.

J’ai rencontré Martial Lê Bozon (Chief Strategy Officer) sur le stand de Braincities pendant le WebSummit. Braincities est une startup spécialisée dans l’IA qui fournie une technologie capable d’intégrer la capacité de jugement et l’empathie. Ils ont 3 grands domaines d’application pour cette technologie: les ressources humaines, Smart city et la finance.

Developing predictive and adaptative algorithms for the HR and finance industries.

Pour être concret, voici un exemple pour lequel Braincities peut intervenir: Imaginons que la ville de Paris réalise des travaux à un endroit. Elle veut savoir l’impact que ça peut avoir sur les habitants et les touristes. Braincities peut mesurer cela à l’aide du niveau de stress ou d’insatisfaction par exemple. Comment mesurer le stress ? “À partir d’information textuelle, des messages de sources diverses par exemple.” me répond Martial.

Braincities peut aussi permettre de matcher une entreprise qui cherche à s’implanter quelque part avec une ville en fournissant une analyse et un outil de matching qui saura trouver les synergies entre d’une part la culture d’entreprise et les compétences requises et d’autre part la population d’une ville.

En somme, la technologie de Braincities fait de l’analyse sentimentale, comportementale, contextuelle et de la reconnaissance de pattern. L’entreprise est en phase d’industrialisation et de finalisation de produit.

En savoir plus sur Braincitiesbraincities.co

Vingineers

Improving Vieyard analytics via deep learning and drones

J’ai rencontré Alan Ames fondateur de Vingineers sur son stand au Web Summit et il m’a expliqué comment avec sa technologie d’analyse d’images il permet aux vignerons d’améliorer leur production. Il y actuellement beaucoup d’entreprises qui font de la cartographie de terres agricoles par drone afin de faire des analyses et donc de traîter la production en fonction des conclusions. Cependant pour les vignes ce procédé ne convient pas. La vigne a besoin de métriques différentes et d’analyses plus précises.

Viticulture is hard work. Keeping up with technology takes a lot of time. We are here to help.

Le logiciel développé par Vingineers permet d’isoler chaque plante et de calculer son niveau de vigueur. Le niveau de vigueur de la plante peut être déterminé grâce à l’image infra-rouge et à l’index NVDI. Cela permet notamment d’améliorer les estimations de récolte. Avec les méthodes traditionnelles, le taux d’erreur est de presque 30%. Vingineers permet de réduire drastiquement ce pourcentage et de prédire le rendement de manière bien plus précise et ça a beaucoup de valeur dans ce milieu là. Le service fourni se situe donc entre les vignerons et les professionnel de drone. Le système de prédiction et d’analyse développé par Vingineers s’améliore avec chaque nouvelle donnée grâce à du machine learning.

En savoir plus sur Vingineers: vingineers.com

Bruce

Travaillez comme vous voulez

La startup Bruce propose une digitalisation des agences d’interim. On pourrait vite faire le rapprochement avec des plateforme de mission freelance comme UpWork ou Malt comme je l’ai fait mais ce serait une erreur. En effet Adrien Moreira (CEO et fondateur) que j’ai rencontré pendant le Web Summit lors d’un entretien me répond alors :
“Il faut bien différencier des plateformes qui mettent en avant les auto-entrepreuneurs. Bruce délivre des contrats CDD et donc joue la carte de la protection du salariat.”

Bruce a une cible qui concerne plutôt les métiers du service ou de la relation client. Là où les freelances qui sont des emplois plus techniques et ont surtout un statut précaire d’indépendant. Le coeur du travail de Bruce c’est leur technologie d’automatisation du contrat de travail et la signature électronique qu’ils développent depuis 2 ans maintenant. Il reste quelques parties de la paie non automatisées mais c’est le cas à 90%.

Bruce a réalisé une levée de fond de 400k euros l’année dernière et travail en ce moment sur une nouvelle levée de fond qui devrait s’avérer plus importante afin d’accompagner leur développement qui s’avère prometteur. L’objectif de Bruce est de devenir le leader du travail temporaire digital.

En savoir plus sur Bruce: bruce.work

Klaxoon

J’ai rencontré Charles Kergaravat (Directeur du Marketing International chez Klaxoon) autour d’un café pendant le Web Summit et j’ai pu comprendre plus concrètement pourquoi et comment Klaxoon change notre façon de travailler et lève des barrières à la communication et aux échanges en général en entreprise.

Klaxoon – The future of work, today

Le but de Klaxoon est de faciliter les interactions entre les employés pour mieux collaborer.  La solution fournie des outils pour engager les personnes, libérer la parole, favoriser les échanges, partager l’information, brainstormer, prendre des décisions. Aider la formation en créant de l’engagement peut se faire par exemple grâce à de la gamification (en réalisant des quizz en live par exemple).

Le “Future of work” était une thématique très présente au Web Summit car notre façon de travailler est en train de changer. Désormais certaines personnes travaillent à distance et les entreprises emploient de plus en plus de freelances donc l’idée que tout le monde est au bureau au même moment n’est plus vraie. Et grâce à Klaxoon, les problèmes liés à ces nouvelles disposition mais aussi liés aux anciennes pratiques de réunions et de formations peuvent être résolus.

The meeting revolution

Comment transformons nous les réunions en réduisant leur durée tout en augmentant les prises de décisions ? C’est le type de question que Klaxoon tente d’adresser.

En savoir plus sur Klaxoonklaxoon.com

 

Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0