Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn1Pin on Pinterest10Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0

iron-man-tech-news

À travers le monde de nombreux laboratoires travaillent à pied d’oeuvre pour créer des armures robotisées qui augmentent les capacités physiques. Ces robots peuvent aussi aider à certains handicaps voir même permettre à des hémiplégiques de bouger à nouveau leurs membres et de remarcher.

L’objectif premier de cette innovation est d’assister le soldat pour le port et la manipulation de charges lourdes, décuplant ainsi son endurance. En effet c’est très souvent l’armée qui assure une partie du financement pour le développement de ces projets. Sa mission étant d’assister les soldats au sol pour transporter du matériel dans des zones inaccessibles aux véhicules. Le projet est donc financé depuis 2010 par la direction générale de l’armement, via le dispositif de subvention Rapid(Régime d’appui pour l’innovation duale), à hauteur  de 50% (soit 1 million d’€).

Le prototype “Hercule”

Le premier exosquelette européen est développé par une PME bourguignonne (RB3D) avec des étudiants de l’école d’ingénieurs ESME Sudira Paris.

hercule-exosquelette-tech-news-france

Le prototype nommé “Hercule” fonctionne à l’énergie électrique et pèse 46 Kg (batteries comprises). Il permet de soulever jusqu’à 40kg et de parcourir environ 20km à 4km/h. Il se comporte comme une seconde peau. Il suit naturellement vos mouvements sans temps de latence. Cet exosquelette français contient des moteurs électriques dans les genoux, hanches, et bras pour les mouvements et pour supporter le poids à la place de la personne. Les batteries sont placées dans le cou et le dos du porteur.

Ce projet a notamment été présenté au public lors du salon Milipole en 2011 (cf vidéo ci-dessus), au salon Eurosatory à Paris en 2012 ainsi que plus récemment à l’Innorobo à Lyon mi-Mars dernier. “Hercule” étant la première version du prototype, parlons maintenant de l’évolution.

Le projet “Heraclès”

Le prototype en développement “Heraclès” devrait quant à lui permettre de soulever 100kg. Il est encore en développement et son soucis premier est qu’il est trop lourd. C’est en effet la problématique. Un robot peut vous permettre de porter des choses lourdes, encore faut il pouvoir porter le robot si celui-ci n’a plus de batterie ! Un tel prototype coûterait entre 150 000€ et 200 000€.

Et pour l’étranger ?

Notre “Hercule” français n’a absolument rien à envier à ses concurrents étrangers, petit tour d’horizon.

Raytheon-sarcos-XOS-tech-news-fr
USA – Projet XOS Particularité – Premier prototype de l’armée américaine. 
body-extender-italie-tech-news
Italie – Projet Body Extender Particularité – Il pèse 160kg et multiplie la force par 20. 
HULC-usa-tech-news
USA – Projet HULC de Lockhead Martin Particularité – En cours de test par l’armée. Peut soulever 90kg sans effort. 
cyberdyne-hal-exosquelette
Japon – Projet HAL de Cyberdyne Particularité – il permet à des hémiplégiques de se déplacer. 

Le mot de la fin

Après l’armée et les handicapé ce sont les métiers demandant de porter de lourdes charges qui sont visés (BTP, Usines d’assemblage automobiles ou encore bien d’autres domaines) ainsi que les métiers à risques (pompiers, démineurs…). Mais plus largement , imaginez ce qu’une démocratisation d’une telle technologie pourrait donner. Chacun pouvant tranquillement soulever des charges extrêmement lourdes. À ne pas mettre entre toutes les mains donc. Affaire à suivre ;)

Nous ne sommes pas si loin d’Iron Man, qu’en pensez vous ?
Source : http://www.defense.gouv.fr/actualites/economie-et-technologie/la-dga-presente-l-exosquelette-hercule-nouvelle-version2




Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn1Pin on Pinterest10Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0