Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn2Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0

Les imprimantes qui durent plusieurs années se font rares, pareil pour les PCs. Les pneus des voitures s’usent toujours aussi vite malgré ce qu’on dit. Vous ne vous êtes jamais posé la question du pourquoi du comment ? C’est le moment.

Obsolescence programmée ?

L’obsolescence programmée consiste à créer un produit en lui incorporant un ou plusieurs vices, plus ou moins cachés, afin de limiter sa durée de vie. Tout cela dans le but évident de faire fonctionner la grande machine de la société de consommation. Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires. Un bon produit est un produit jetable.

Un peu d’histoire

Depuis 1901 cette ampoule brille 24h/24h dans la caserne des pompiers de Livermore (Californie). La liveCam est disponible ici. Elle est unique, vous ne pouvez pas en acheter des comme ça. Pourquoi ? Non pas qu’on ne saurait la reproduire, tout simplement parce que ce n’est pas dans l’intérêt public de la reproduire.  Imaginez que tout le monde achète cette ampoule, alors les usines de conception de cette ampoule pourraient tout simplement fermer et licencier leurs employés. C’est à peu près pareil dans tous les domaines : ordinateurs, imprimantes, mp3, tablettes, téléphones, voitures, électroménagers etc. Il faut entretenir le cycle de consommation afin de faire tourner les usines et les flux de marchandises.

Dans les débuts des chaînes de production, les gens ont très vite compris. Pour rentabiliser les machines et soutenir la consommation, on a contraint les ingénieurs à réduire la durée de vie des produits. Ils ont donc cherchés et trouvés des moyens de faire durer moins longtemps les produits. Vous avez sans doute déjà vu le terme “garantie 1000h” ? C’est en fait une expression pour dire que votre ampoule n’ira pas très loin après les 1000h…

Quand un produit tombe en panne, la réparation coûte plus cher que de racheter du neuf. Un exemple flagrant : essayez de démonter un produit Apple… compliqué hein ?

Des alternatives ?

  • Des magasins de réparation s’organisent afin de combattre l’obsolescence programmée. Ils tentent de trouver les pièces piégées et de les remplacer. Mais cela devient de plus en plus compliqué. C’est un peu comme un hacker qui trouve toujours le moyen de forcer un logiciel sauf que ces réparateurs se retrouvent de plus en plus devant des cas où ils sont inefficaces. Les producteurs sont assez malins lorsqu’il s’agit de rendre leurs appareils irréparables. Voyez comment ils travaillent dans cette vidéo :

  • Des sites se sont même montés comme celui-ci afin de répertorier les appareils douteux et suspicieux qui contiendraient des couacs volontaires sur les produits. Chacun peut poster dans un forum ce qu’il pense être une pièce piégée volontairement sur un produit.

 

C’est alarmant ? C’est révoltant ? Mais peut on seulement y faire quelque chose… Ou tout simplement devons nous accepter cette règle qui fait fonctionner le monde et qui régit notre façon d’être. Est ce que la société se porterait mieux sans obsolescence programmée ? Difficile à dire. Une chose est sure tout serait différent. Notre environnement a été construit comme cela, impossible à changer ? … À méditer.

Source :

Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn2Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0