Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0

Initiée il y a un an par David Darts, la PirateBox se développe de plus en plus à l’heure de la fermeture de Megaupload et des luttes contre les projets Acta, Sopa, Pipa etc. Elle n’est pas très répandue pour le moment mais je lui prévoit un bel avenir ;)

Le principe

Le concept de la PirateBox est simple. C’est un boitier contenant un pc assez classique en somme mais renfermant aussi un Hotspot Wifi portatif.  Vous pouvez emmener avec vous un réseau local sans fil et ainsi toutes les personnes situées autour de vous peuvent s’y connecter et échanger des données. C’est ce que l’on appel le “Beer-to-peer”.

La PirateBox ne garde ni l’adresse IP des ordinateurs, ni l’historique des connexions. Elle est conçu dans un esprit simple de partage tout en dénonçant les mesures de restriction des libertés sur internet ainsi que l’espionnage des grands d’internet tels que Google ou Facebook. Quand on s’y connecte, on est redirigé vers une page d’accueil où se trouve un chat et un lien pour télécharger des fichiers présents dans la PirateBox et un autre pour en Uploader afin enrichir la base de donnée.

Voici une carte qui répertorie les différentes PirateBox existantes :

Une petite démonstration

Pour faire votre propre PirateBox

Au niveau du matériel, rien de surprenant :

  • 1 carte mère
  • 1 processeur
  • 1 barrette de RAM
  • 1 alimentation ATX
  • 1 clé USB
  • 1 fichier image Debian
  • 1 carte réseau sans fil compatible Linux
  • 1 jolie boitier

Avec Debien il faut rajouter un script disponible icipiratebox.aod-rpg.de

Pour un tutoriel complet, rendez vous ici : siliconmaniacs.org

Source : blog.yorba.org

Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon1Share on Tumblr0