Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0

Vous avez sans doute tous suivis l’évènement qui a bouleversé le marché de la téléphonie mobile en France : Free lance ses premiers forfaits mobiles. Dans les jours qui ont suivis cette annonce, les autres opérateurs ont réagis. Décryptons ces nouvelles offres.

Tout d’abord parlons de celui dont tout le monde parle ! Free a donc lancé  2 forfaits :

  • 19,99 €/mois (15,99€/mois*) : sans engagement / appel + sms + mms + Internet illimité (3Go pour internet, et plus de 40 destinations pour les appels).
  • 2 €/mois (0€/mois*) : sans engagement / 60 min. d’appel / 60 sms.

Gros coup dur pour Orange, SFR, et Bouygues. 2 solutions : soit ils s’alignent soit ils perdent des millions de clients. Ce qu’il s’est passé : Ils se sont alignés (plus ou moins) et ont perdus des milliers de clients. Voyons à quoi ressemblent ces nouvelles offres grâce à un magnifique tableau récapitulatif réalisé par le journaldugeek.

Pour résumé seul B&You semble avoir réussi à s’aligner et pour les autres il y a toujours quelques euros de différence. De plus SFR et Orange semblent avoir bien du mal à se mettre au 3Go Fair-use pour internet… Les principaux opérateurs français ont fait un effort mais est-ce suffisant ?

Les points noir de Free 

Et oui, Free n’est pas parfait. Tout d’abord l’opérateur facture 10 € l’envoi de la carte SIM  et 10 € l’envoi du mobile (15 € pour les deux). De plus les tarifs en roaming sont particulièrement élevés. Par exemple, un appel vers la France est facturé 2 €/min depuis l’Algérie (contre 1,18 € chez Orange) et 2,50 €/min depuis Andorre (1 € chez Orange).

Le SAV est le plus gros point noir. En cas de problème, pas d’autre choix que de demander de l’aide par Internet ou d’appeler la hotline ( qui n’est pas réputée pour son efficacité!). Sans magasins, difficile de se faire entendre. Bien que Free prévoit d’en ouvrir dans certaines villes de France, affaire à suivre…

Bilan, Free a une longueur d’avance en terme de rapport prix/prestation mais il faut tout de même bien lire entre les lignes pour déceler certains abus de facturation.

*Pour les abonnés free (Ceux qui possèdent une freebox).

Partagez l'article !Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0